Djazair

Un forum qui traite de la societe, la jeunesse et ce qui la préoccupe/tourmente, de l'economie, politique, art, sciences, et éducation.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
anipassion.com
Partagez | 
 

 Enfants de parents homosexuels……Quel avenir?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yacine



Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 41
Localisation : NY
Emploi/loisirs : Kahwadji chez patchwork
Humeur : Sarcastic
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Enfants de parents homosexuels……Quel avenir?   Sam 15 Déc - 4:21

Enfants de parents homosexuels……Quel avenir?

Yacine, D. (Psy. D)

Cet article est une suite au précedent sur l’homosexualite. Les Homosexuels/lesbiennes réclament aujourdhui le droit de créér une famille. C’est a dire de se marier légalement et de jouir des mêmes droits qu’un mari et une épouse (Certains pays ont deja accepté que cela se fasse). D’autres pays par contre ne sont pas prêts a faire ce pas car pour eux une famille est definie par la seule et unique union d’un homme avec une femme.


En plus de se marier avec le partenaire les homosexuels/lesbiennes reclament aussi le droit de devenir des parents. Ce problème est plus dure pour les hommes partenaires intimes car depourvus d’outils biologiques feminins de reproduction et surtout de port du foetus pendant une duree limitéé. Les lesbiennes peuvent a la limite recourir aux banques des donneurs de la semence mâle (spermatozoides) et utiliser leur propres ovules pour une éventuelle insimination artificielle. Certaines par contre sont contre cette solution et préfèrent ne rien avoir avec cette douloureuse option, et comme les homosexuels elle préfèrent adopter le produit des autres. Les autres....... qui ne sont d'autres que des héterosexuels......

A l’inverse du couple héterosexuel cet enfant va se trouver élevé par des parents du meme sexe qui se comportent en couple devant lui/elle. La fille ne connaitra pas de pere et le garçon ne connaitra pas de mere.


Comme je l’ai signalé auparavant dans cet article je ne vais qu’étaler quelques donnéés tirées de quelques études…..des études qui se comptent sur les doigts


Les etudes:

Les enfants élevés par les parents du même sexe d’apres certaines études ne souffrent pas d’une mauvaise éstime de soi par rapport aux enfants du meme age d’héterosexuels. Ces enfants n’ont pas de problème d’identité quant a leur genre, ou des problèmes émotionels selon Ellen C. Perrin, (MD, professor of pediatrics at Tufts University School of Medecine in Boston).

Il ya entre 1 et 6 millions d’enfants aux USA élevés par des lesbiennes ou des homosexuels (E.C.Perrin, 2005- Washington). Ces enfants sont ou bien adoptés ou bien conçus par la méthode de l’insimination artificielle.
“Ces enfants reussissent bien a l’ecole et dans leur vie quotidienne aussi bien que ceux des enfants d’héterosexuels” selon E.C Perrin.

Les etudes entre 1981 jusqu’a 1994 n’ont trouvé aucune difference entre les enfants de parents du même genre et les parents héterosexuel quant a l’intelligence, santé mental, estime de soi, relations avec les autres, relation en couple, et stress parental.

D’autres études ont montré que l’enfant d’un seul parent héterosexuel (single parent child) a souvent plus de difficultés que celui élevé par des homosexuels (Perin)

Ce que Perin rapporte ici comme commentaire relève presque du sens commun. Dans chaque famille en effet il doit y avoir deux individus toujours disponible et prêts pour s’occuper de l’éducation d’un enfant. Quand ce dernier est isolé car élevé par un seul parent cette education est généralement pleine de stress, d’anxieté, et parfois d’exigences/attentes faites par ce parent a l’enfant. Ce parent solitaire transfert tous ces elements disons négatifs pour la plupart à l’enfant d’une manière directe (education) ou indirecte (tension/impatience dans la relation jusqu’à ce que les attentes soient satisfaites par l’enfant comme l’obeissance et la reussite scolaire) d’ou l’appartiton de ces mêmes élements négatifs de caractère chez cet enfant et qui fait de lui un enfant difficile par rapport aux autre enfants….car il ne leur ressemble pas..il peut aussi devenir le centre des moqueries et sarcasme, ce qui le rend plus malheureux et difficile. Elever un enfant seul (e) est toujours une tâche difficile.

Selon Charlotte Patterson (chercheur et psychologue a l’Université de Virginia et auteur d’une des études récentes) il n’ya pas de différences et il est même impossible de reconnaitre un enfant de parents du même genre et celui de parents héterosexuels d’apres les resultats obtenus des évaluations psychologiques des enfants. Elle a reconnue cependant la difficulté de généralisation etant donné le petit nombre d’études faites dans ce domaine quant aux conséquences liéés au fait d’etre éléve par des parents du meme sexe.

L’auteur de cette étude donc reconnait la difficulté de généralisation qui est l’un des critères majeurs de toute étude qui se veut scientifique.

En 1999 Fiona Tasker ( Birkbeck College , UK ) a trouvé des indices qui montrent qu’un enfant élevé par deux méres (lesbiennes) a plus d’avantage sur celui élevé par un pére biologique d’un couple héterosexuel. Ce resultat a ete observé avec la mére lesbienne non-biologique. (Article publié in Clinical Child Psychology and Psychiatry)

Il va de soi qu’un pére est toujours moins pris par l’éducation de son enfant dans un couple hétero. et que celle la c’est la tâche leguéé généralement à la mére de génération en génération et elle l'accomplit donc mieux que le pére. D’ailleurs nous dirons avec presque certitude que la femme en général a un don presque inné pour éduquer/élever un/son enfant. La motivation de maternité chez la femme est plus grande qu’elle ne l’est chez l’homme en parlant de sa paternité bien sur, d’ou la facilité pour une mére lesbienne même non-biologique de s’acquitter de cette tâche avec perfection.

Dans un groupe d’études opposéés a celle citéés dessus les enfants d’homosexuels selon American Sociological Review, se percoivent comme etant eux meme des homosexuels. Dans cette étude publie en 1994 l’auteur (Stacey) a trouve que: "les jeunes filles élevéés par des lesbiennes ont elles aussi des tendances semblables aux méres adoptives.” Elle rajouta que 64% de ces jeunes gens males et femelles eleves par des parents du meme sexe on choisit de suivre la voie de leur parents qui est celle de devenir eux aussi des homosexuels/lesbiennes….contrairement a 17% de jeunes gens élevés par des parents héterosexuels.

Selon le meme auteur: "l’évidence, quoique disperséé et sous- generaliséé indique que l’ortientation sexuelle des parents est positivement associéé avec la possibilité que les enfants auront plus tendance a acquerir une orientation similaire – et la théorie et le sens commun aussi supportent ce point de vue"


Le modele mâle et femelle dans l’éducation d’un enfant est –il nécessaire?

Selon Dailey "Un groupe de recherches a montré que les méres et les péres sont irremplacables dans l’éducation d’un enfant. C’est a dire le pére avec la mére comme couple”.

Glenn T. Stanton, ancient chercheur et analyst de “marriage and family” dit que: la recherche a demontré qu’il ya des différences dans les interactions entre les enfants et leurs parents, en commencant par leur manière de jouer avec eux jusqu’aux modes de communications qu’ils adoptent avec leurs enfants pour les preparer à la vie.

Selon le meme auteur a partir de la huitieme semaine les bébés commencent a faire la discrimination perceptive entre le mâle et la femelle qui entrent en interaction avec eux parceque les péres "ont un style distinct de communication et d’interaction avec les enfants."

Il semble que la difference entre l’éducation maternelle et paternelle peut bien avoir une base biologique et pas seulement sociale ou acquise par la voie de socialization selon des resultats de recherches par “the Society for Neuroscience (SfN)”.

Daily insiste que la recherche revèle que les enfants elevés par un pére et une mére sont plus heureux, en meilleur santé et reussissent mieux que ceux élevés pas des couples non-traditionels.


Que peut-ont conclure?

Les études faites dans ce domaine du “same sex parenting” ne sont pas concluantes mais nous dirons aussi qu’elle ne sont pas encourageantes pour ces parents adoptifs. D’autre part les études ne sont pas nombreuses d’ou l’impossiblité de tirer une quelconque conclusion baséé sur ces donnees sinon dire que chaque enfant a besoin de s’identifier au parent du même sexe et que cela poserait un grand problème quand ce parent est absent ou quand la “dose est doubléé J” c’est a dire etre éduque par 2 méres ou par 2 péres et l’absence total du sexe opposé dans la maison.

Chaque enfant a besoin de s’identifier a son propre genre, ainsi la fille devra s’identifier a sa mére et le garçon a son pére. Cette identification se fait par comparaison aussi
"Je ressemble a celle la….et je différe de celui la…” et pas seulement par resemblance.

Les homosexuels/lesbiennes pensent avoir resolu le problème en n’adoptant que ceux qui leur resemblent ainsi les homosexuels n’adoptent que des garçons et les lesbiennes n’adoptent que des filles. Seulement developmentalement parlant l’enfant a encore besoin de la présence du sexe opposé dans sa famille qui le prend en charge en matière d’education.

Certains vont argumenter que les enfants orphelins ou ceux de parents divorcés ne souffrent d’aucun trouble d’identite… cela est possible dans la mesure ou n’importe quel mâle dans la famille (grand pére, oncle etc. et vice-versa en cas d’absence de mere) prend la charge de l’education de cet enfant. Dans le cas contraire cet enfant souffre de troubles divers.

Dans un couple homosexuel/lesbien l’enfant est presque isolé du genre opposé. Ces couples se revoltent contre la présence d’un intru (en parlant de genres) et de ce fait font tout pour que cet enfant ne connaitra qu'eux (2 meres ou 2 peres) comme modèle. Cet enfant pourra –il s’identifier a d’autres que ces parents? Non, car ces parents representent l'unique modele que l’enfant doit copier.

En conclusion....et en basant sur ce qui a ete rapporté plut haut cet enfant elevé par ce couple ne pourra que souffrir... car son identité sera incomplète/fragmentéé//diffuse/vague.
Le plus grand problème cependant c’est qu’il va reitérer (par amour a ces parents adoptifs) leurs memes comportments car c’est le seule model auquel il a éte exposé….donc l’avenir de cet enfant ne sera qu'obscure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bahdja.com
Sarah
Moderator
Moderator


Féminin
Nombre de messages : 407
Humeur : Sensible
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Wow Yacine!   Dim 16 Déc - 19:03

Quel devouement!
Merci pour ces articles! Smile
Tres interessant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yacine



Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 41
Localisation : NY
Emploi/loisirs : Kahwadji chez patchwork
Humeur : Sarcastic
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants de parents homosexuels……Quel avenir?   Dim 16 Déc - 19:38

No problem..... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bahdja.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfants de parents homosexuels……Quel avenir?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfants de parents homosexuels……Quel avenir?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Site MFA, regles d'occuptation
» Question repas: 1 ou 2 services
» Enfants de parents acadiens
» Lieu d'accueil enfants-parents aux Avenières : qui veut participer ?
» Acceuil parents enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djazair :: SOCIETE :: Sciences/Technologie/Santé-
Sauter vers: